Actions sur le document

Les aides financières

Le revenu d'intégration

Pour toute personne ne disposant pas de ressources suffisantes et ne pouvant se les procurer, ces personnes peuvent prétendre à :

PAR AN PAR MOIS POUR QUI
15.550,96 euros soit 1.295,91 euros pour les conjoints et les isolés avec enfants à charge
11.506,89 euros soit 958,91 euros pour les isolés

7.671,25

euros 

soit 639,27 euros pour les cohabitants

Conditions d’octroi

  • Etre belge.
  • Etre inscrit au registre de la population, apatride ou réfugié.
  • Age : majorité civile (18 ans), mineur émancipé par mariage.
  • Résidence effective et habituelle en Belgique.
  • Avoir fait valoir ses droits aux prestations dont il peut bénéficier en vertu de la législation sociale belge ou étrangère.
  • Etre disposé à travailler ou être dispensé pour raison d'équité ou de santé.
  • Ne pas disposer de ressources suffisantes.
     

Les aides urgentes

Le président peut, en cas d'urgence, décider de l'octroi d'une aide sous forme d'espèce, de bon d'alimentation, de mazout de chauffage, mais également sous la forme d'une admission dans un établissement ou d'une prestation d'un service à charge du centre.
Les aides urgentes sont limitées à 250,00 euros maximum par aide et par mois et ne sont octroyées qu'à titre exceptionnel. 

Les avances sur ...

Les avances sur allocations de chômage ; allocations familiales ; allocations handicapés ; pension de retraite/survie ; salaire; indemnités mutuelle en attendant la régularisation des dossiers.
Les aides sont récupérées par actes de subrogation.

L'intervention dans les frais médicaux et pharmaceutiques

Dans certaines conditions il peut être octroyé une intervention dans les frais médicaux et/ou pharmaceutiques à concurrence d'un certain pourcentage et pour un montant maximum par mois. 

L'intervention dans les frais divers, excepté les dettes

A voir au cas par cas

Les subsides socio-culturel et sportif

La population fernelmontoise peut également bénéficier d'une aide au sport ainsi que de "chèques-lire" après en avoir fait préalablement la demande auprès d'un travailleur social. Ces demandes sont examinées et avalisées par le Bureau Permanent ou par le Conseil de l'Action Sociale.